Notre capitale

Noël à Paris

A un mois de Noël, je propose de découvrir les décorations de notre capitale :

Tout comme l’an passé, les Champs Elysées vont probablement encore faire parler d’eux avec des illuminations qui sont loin de remporter tous les suffrages. Cependant, pour 2012, le comité des Champs Elysées a décidé de revoir quelque peu son projet du fait de l’emotion suscitée par les fameux Tree Rings. Pas de réelle révolution pour autant, mais plutôt une évolution des illuminations de l’an passé.

Ainsi, les illuminations seront installées plus haut dans les arbres, des guirlandes scintillantes seront également placées dans les 200 platanes qui jalonnent les Champs Elysées et l’ensemble sera éclairé par 400 projecteurs.

Noël à Paris

 

Cette année, les galeries Lafayette vont faire briller les yeux de nos petites filles avec la magie  de disney :

Vous retrouvez Cendrillon, Aurore, Blanche-neige ou encore Belle. Au rez-de-chaussée du magasin, vous pourrez  faire la photo devant le carrosse de Cendrillon (sans les personnages qui étaient là uniquement pour l’inauguration).

 

 

Au 5eme étage vous trouverez le magnifique sapin Swarovski  où on peut trouver une sélection d’idées de cadeaux pour les enfants.

29 novembre, 2012 à 10 h 55 min | Commentaires fermés | Permalien


Paris en chanson !

Une petite chanson sur les monuments de Paris :

Image de prévisualisation YouTube

 

une autre sur les différents arrondisements :

Image de prévisualisation YouTube

 

 

 

 

 

 

 

6 novembre, 2012 à 16 h 46 min | Commentaires fermés | Permalien


Paris et sa Célèbre avenue

 

L’avenue des Champs-Élysées  est une grande et célèbre avenAvenue des Champs-Élysées street sign, Paris, France - 20100619.jpgue de Paris.

Elle est considérée par beaucoup comme la plus belle avenue de la capitale et selon une expression couramment utilisée en France et principalement par les Parisiens, comme la plus belle avenue du monde. Elle tire son nom des Champs Élysées, le lieu des Enfers où séjournaient les âmes vertueuses dans la mythologie grecque.

C’est aussi un des principaux lieux touristiques de la capitale.

Paris et sa Célèbre avenue

 

L’avenue des Champs-Élysées est située dans le 8e arrondissement de Paris, au nord-ouest de la ville. Elle s’étend sur 1 910 mètres, d’est en ouest, reliant la place de la Concorde, où se dresse l’Obélisque, et la place Charles-de-Gaulle (ancienne place de l’Étoile), située au sommet de la butte de Chaillot (ce qui explique le dénivelé entre les deux extrémités), au centre de laquelle se trouve l’arc de triomphe de l’Étoile. Sa largeur est de 70 mètres (30 mètres sont occupés par une 2×4 voies, tandis que le reste accueille deux trottoirs de 20 mètres chacun).

 

 

Dans la partie supérieure de l’avenue, à l’ouest du rond-point, on trouve de nombreuses boutiques de luxe, des lieux de spectacle (des cinémas; le Lido et de célèbres    cafés et restaurants (Fouquet’s).

 

 

 

 A 9 semaines de noël, voici une petite vidéo des champs élysées illuminés par de magnifiques décorations de noël :

http://www.dailymotion.com/video/xb96pj

 

 

25 octobre, 2012 à 11 h 45 min | Commentaires fermés | Permalien


les différents moyens de transports

Se déplacer à Paris sans voiture c’est possible car il existe différents moyens de transports :

  • Le métro : c’est un chemin de fer électrique souterrain qui permet de se déplacer dans une grande ville ou dans sa banlieue.

les différents moyens de transports

  • Le tramway : c’est un moyen de transport public électrique circulant sur des rails.

 

  • Le vélo électrique

 

  • Le bateau-mouche : c’est un bateau de promenade touristique utilisé pour se déplacer sur la Seine idéal pour visiter Paris sans avoir à marcher.

 

Nous trouverons également des Taxis, 6 gares où ciculent les tgv (train à grande vitesse) et de 3 aéroports ce qui va nous permet de voyager à l’étranger.

 

 

 

 

 

 

 

 

21 octobre, 2012 à 16 h 54 min | Commentaires fermés | Permalien


Paris et ses statues

Nous allons découvrir les statues de  notre capitale, elle dispose de magnifiques monuments mais aussi d’un grand nombre de statues environ 700  voiçi  quelques unes en photos :

Statue de Danton

Paris et ses statues

Statue de la place de la République

 

Statue de la place des invalides

 

Statue de Henri IV

                                            

 

Statue des 6 continents

 

Statue aux jardins des tuileries

 

Aller une petite vidéo pour résumer tout ca :

http://www.youtube.com/watch?v=xZsZBTa7rfM

Image de prévisualisation YouTube

 

18 octobre, 2012 à 18 h 05 min | Commentaires fermés | Permalien


Visiter les musées

Le louvre :

Le Louvre est construit à partir de 1190 sur l’ordre de Philippe Auguste qui veut protéger les Parisiens contre son ennemi Plantagenêt maître de la Normandie.
Il fait construire un rempart autour du nouveau port récemment créé devant la Place de Grève (la future Place de l’Hôtel de Ville). La construction est achevée dès 1202 : une enceinte extérieure entourant une cour où s’éleve un puissant donjon, entouré d’un fossé circulaire sec.
L’enceinte mesure 78 m dans le sens nord-sud, 72 m dans le sens est-ouest. Dix tours rondes la flanquent. A la différence du fossé du donjon, le fossé extérieur est en eau. C’est une construction défensive ; il s’agit de barrer l’accès de Paris et du cours de la Seine. Le Louvre, forteresse, abrite l’arsenal et, comme s’est un lieu très sûr, les souverains des XIIIè et XIVè s. s’en serviront pour y enfermer des prisonniers de marque. Ils l’utiliseront aussi pour y abriter les archives et le trésor.

Visiter les musées

Cliquez sur cette vidéo vous pourrez voir l’intérieur du musée :

http://www.youtube.com/embed/7wXwwGXUMgE »

 

Le Musée D’Orsay :

La Compagnie des Chemins de Fer d’Orléans racheta les terrains en 1897 et confia la lourde tâche d’intégrer la gare dans son cadre urbain bourgeois à Victor Lalous. Les travaux s’étalèrent sur seulement deux ans. La gare fut inaugurée à l’occasion de l’Exposition Universelle de 1900. La ligne ferroviaire desservait Nantes, Bordeaux et Toulouse. Mais le trafic des grandes lignes fut abandonné en 1939. Tour à tour, la gare prit l’aspect d’une salle de ventes, d’un décor cinématographique, de représentations théâtrales. Promis à la démolition en 1970, le bâtiment fut sauvé grâce à un engouement pour les arts architecturaux de la seconde moitié du XIXème siècle, et fut parla même, classé monument historique le 8 mars 1978. Le Musée d’Orsay ouvrit ses portes le 1er décembre 1986. Consacré à la peinture et à la sculpture, il accueille aussi d’autres formes artistiques : arts et déco, photographie, architecture qui illustrent l’ensemble de la production artistique de 1848 à 1914.

 

 

Le musée du quai Branly :

Dédié aux arts et civilisations d’Afrique, d’Asie, d’Océanie et des Amériques non occidentales, il est situé quai Branly face à la Seine, à proximité de la tour Eiffel,. Conçu par l’architecte Jean Nouvel et inauguré en 2006 par le Président Jacques Chirac, il comporte cinq bâtiments sur une surface totale de 40 600 m2. Le bâtiment principal qui abrite les expositions a une structure en forme innovante de pont métallique et rappelle celle de la Tour Eiffel, toute proche. La façade principale d’un des bâtiments, donnant face à la Seine sur le quai Branly, est un mur végétalisé de près de 800 m², conçu par Patrick Blanc. L’ensemble surplombe un jardin de 18 000 m² conçu par l’architecte paysagiste Gilles Clément. Il est composé de sentiers, petites collines, chemins et bassins, propices à la méditation et à la rêverie. Le musée expose environ 3 500 objets, dans une collection qui en compte 300 000. Un renouvellement régulier des objets présentés permet de valoriser les dernières acquisitions, les dons récents, tout en donnant à voir la richesse des collections. Ce renouvellement permet aussi de préserver les œuvres très fragiles des atteintes, notamment de la lumière.

 

13 octobre, 2012 à 18 h 59 min | Commentaires fermés | Permalien


Paris et ses monuments

L’arc de triomphe :

Napoléon Ier commandera l’arc en 1806, pour célébrer ses victoires. Il voulait construire une avenue triomphale, à partir de l’Arc, traversant Le Louvre et la place de la Bastille, pour terminer place de la Nation. Le projet de Chalgrain, architecte du projet, sera inspiré par l’Antiquité. Il concevra un monument mesurant 50 mètres de hauteur et 45 mètres de largeur, avec d’imposants bas-reliefs. Les fondations exigeront deux années. Les travaux seront interrompus lors des premières défaites et abandonnés sous la Restauration. Ils seront achevés entre 1832 et 1836, sous Louis-Philippe. L’Arc est recouvert de quatre bas-reliefs. Celui de droite, en remontant les Champs-Elysées, représente le Départ des Volontaires de 1792. Cette oeuvre de François Rude est également connu sous le nom de La Marseillaise.
 
 une petite vidéo en chanson :
  
 Image de prévisualisation YouTube
 
 
 Paris et ses monuments
 
Notre Dame de Paris : 

La cathédrale des cathédrales françaises, qui se dresse à la pointe Sud-est de l’île de la Cité, est la quintessence de l’art français du Moyen-Age. Outre l’importance de Notre-Dame sur le plan architectural, ce monument n’a cessé d’inspirer poètes, artistes et musiciens, de François Villon à Victor Hugo et Paul Claudel. Le succès de la comédie musicale Notre-Dame de Paris, de Luc Plamandon et Richard Cocciante, prouve le caractère intemporel du monument. Il est indissociable de l’histoire religieuse, politique et artistique de notre pays.Depuis 1992, les progrès de technologie permettent de redonner à la pierre extérieure de la Cathédrale noircie par les siècles, sa pureté et sa blancheur originales.

Basilique du Sacré Coeur :

La construction de cette basilique de style romano-byzantin dédiée au Sacré-Coeur fut déclarée d’utilité publique par l’Assemblée  Nationale en 1873 et commencée en 1876 sur les plans d’Abadie largement inspirés de l’église St Front de Périgueux dont il fut le restaurateur. La construction s’achève en 1910 grâce à des souscriptions publiques et la basilique est consacrée en 1919. Le Sacré-Coeur long de 100m et large de 50m est surmontée d’un dôme haut de 83m. Le campanile haut de 84 m abrite une cloche pesant 18.5 tonnes avec son battant de 850kg.L’intérieur renferme des trésors de décoration: sculptures en marbre, vitraux et mosaïques. Du parvis du Sacré-Coeur la vue panoramique domine tout Paris.

 
 
 
Palais royal :
 
En 1624 le cardinal de Richelieu devient ministre du roi Louis XIII et décide de faire construire en 1632 un palais. Les travaux sont confiés à Le Mercier ( architecte favori de Richelieu ) qui édifiera le Palais Cardinal. en 1639 et où le cardinal mourut le 4 décembre 1642. Le palais est légué au roi qui meurt l’année suivante. Anne d’Autriche et le dauphin, futur Louis XIV s’installent dans le palais qui prendra alors le nom de Palais Royal. Le Palais est donné en apanage à Philippe d’Orléans, frère de Louis XIV et mari d’Henriette d’Angleterre qui mourut dans ce palais. Philippe II d’Orléans, le Régent, occupe ensuite le Palais où seront organisés des soupers libertins. Son arrière petit fils Philippe Egalité fait construire tout autour des jardins un ensemble de bâtiments abritant des boutiques. Il fait également construire le Théâtre Français.

 

 

 

 

 

 

 

13 octobre, 2012 à 18 h 21 min | Commentaires fermés | Permalien


Paris et sa Tour Eiffel

Paris et sa Tour Eiffel

 Son histoire :

A l’occasion de l’Exposition Universelle de 1889 qui marque le centenaire de la Révolution de 1789, la République renaissante souhaite faire un coup d’éclat.
Elle lance un grand concours dans le Journal officiel mettant les ingénieurs au défi « d’élever sur le Champ-de-Mars une tour de fer, à base carrée, de 125 mètres de côté et de 300 mètres de hauteur ».

Le projet de l’entrepreneur Gustave Eiffel, des ingénieurs Maurice Koechlin et Emile Nouguier, et de l’architecte Stephen Sauvestre est finalement retenu parmi 107 projets.
Gustave Eiffel signe une convention avec le gouvernement, le 8 janvier 1887.

Voici la chronologie de sa construction :
- 28 janvier 1887 : début des fondations.
- 1er juillet 1887 : début des Travaux du premier étage.
- 7 décembre 1887 : jonction des quatre arêtes et du premier étage.
- septembre 1888 : début des Travaux du deuxième étage.
- 31 mars 1889 : fin officielle de la tour qui devient le plus haut monument du monde
- 6 mai 1889 : début de l’exposition universelle de 1889
- 15 mai 1889 : ouverture de la tour Eiffel au public (dès la Première semaine, elle reçoit 28.922 visiteurs ; l’ascension aux premier et deuxième étages se fait à pied).
- 26 mai 1889 : l’ascension de la tour se fait en ascenseur
- 31 octobre 1889 : fin de l’exposition universelle de 1889 (presque 2 millions de personnes ont visité le monument en seulement six mois).

 

La tour Eiffel en chiffres :

 

Alors qu’elle faisait à l’origine 300 mètres de hauteur, cette tour a été surélevée par de nombreuses antennes et culmine aujourd’hui à 325 mètres. Elle est restée la tour la plus haute du monde pendant plus de 40 ans.

L’impressionnante « Dame de Fer » possède 4 piliers inscrits dans un carré de 125m de
côté et orientés selon les 4 points cardinaux.
Sa charpente métallique pèse 7300 tonnes et son poids total est de 10.100 tonnes
Elle est composée de 2.500.000 rivets et 18.038 pièces de fer.

 

 

paris

13 octobre, 2012 à 16 h 32 min | Commentaires (0) | Permalien


Paris et ses arrondissements

Paris est composé de plusieurs arrondissements :

 

 

Paris et ses arrondissements carte

 

 

Les arrondissements de Paris sont des divisions administratives intracommunales qui partagent Paris, en vingt arrondissements municipaux.

La division de Paris en arrondissements date de 1795 (loi du 19 vendémiaire an IV), avec alors un découpage en douze arrondissements. Les arrondissements, dans leur état actuel, ont été délimités par la loi du 16 juin 1859, qui a porté leur nombre de douze à vingt dans le cadre de l’annexion des faubourgs situés entre les fortifications de l’enceinte de Thiers et le mur des Fermiers généraux.

Ces arrondissements municipaux ne doivent pas être confondus avec les arrondissements départementaux, qui sont un autre type de subdivision administrative à l’échelle du département. En France, les communes de Lyon et Marseille sont également subdivisées en arrondissements municipaux.

 

13 octobre, 2012 à 16 h 05 min | Commentaires (0) | Permalien


L’histoire de Paris

 Son histoire :

Pendant le millénaire suivant, celui du Moyen Age (le Moyen Age est une période de l’histoire européenne qui dure de l’an 500 à l’an 1500 après J-C), Paris devient la capitale de la France, grâce à la contribution des dynasties successives de rois qui se succèdent au pouvoir. En 486, le roi Clovis prend Paris et en fait la capitale du Royaume des Francs en 508. Mais la ville est très rapidement délaissée et les habitants abandonnent la rive gauche où ne restent que des établissements religieux, comme la puissante abbaye de Saint-Germain-des-Prés. En 861 Paris tombe dans le patrimoine des Capétiens qui accèdent au trône de France avec Hugues Capet, en 987. D’abord capitale d’un tout petit royaume, Paris va s’étendre lentement, grâces aux Capétiens qui s’efforcent d’agrandir leur royaume en s’imposant aux autres grands seigneurs voisins.

Evolution de la population et de sa superficie :

 

- L’île de la cité des Parisii (56 av. J.C.) : 2 hectares
- Lutèce Gallo-romaine (Ier à IIIe siècle) : 53 hectares ; 7 à 8 000 habitants
- Paris de Philippe Auguste (1180-1223) dans l’enceinte construite de 1190 à 1209, portant son nom : 253 hectares ; 50 000 habitants
- Paris de Charles V (1364-1380) : 439 hectares ; 200 000 habitants
- Paris de François Ier (1515-1547) et de Henri II (1547-1559) : 483 hectares; 280 000 habitants
- Paris, après la construction de l’enceinte de Charles IX, réalisée sous Charles IX (1560-1574), Henri III (1574-1589) et Louis XIII (1610-1643) : 568 hectares ; 300 000 habitants
- Paris de Louis XIV : 1 104 hectares ; 400 000 habitants
- Paris sous Louis XV : 1 729 hectares
- Mur des Fermiers généraux (1785-1792) : 3 441 hectares; 613 000 habitants
- Monarchie de Juillet (1830-1848) : 3 402 hectares; 912 033 habitants
- Second Empire, extension jusqu’aux fortifications (1860) : 7 088 hectares; 1 700 000 habitants
- 1871 : 7 802 hectares; 1 847 372 habitants
- 1921 : 8 622 hectares; 2 906 712 habitants (maximum démographique)
- 1936 (annexion de la zone de servitude non aedificandi et bois) : 10 543 hectares
- 1936 (après annexion d’une partie du territoire de Gentilly) : 10 549 hectares; 2 830 000 habitants
- 1937 (après rattachement du château de Vincennes à la ville de Vincen-nes) : 10 539 hectares
- 1990 : 10 540 hectares; 2 152 423 habitants
- 2012 : 2 257 981 habitants

 

13 octobre, 2012 à 15 h 54 min | Commentaires (0) | Permalien


12